Notions de base sur les options

par Marc-André Turcot, Corinne Sauvé-Boulé

L'article qui suit couvre tout ce que vous devez savoir afin de bien comprendre ce qu'est une option. Nous allons vous présenter une liste de définitions importantes et nous allons vous expliquer les principales stratégies lors de la négociation d'options en bourse.


Suggestions

Une introduction à notre stratégie de revenu

Êtes-vous à la recherche de revenu? Nous avons une stratégie clé en main à vous offrir! Objectif de rendement entre 6% et 8% annualisé et plusieurs autres avantages à découvrir.

Qu'est-ce que la planification financière?

La planification financière nous permet de répondre à la question “Est-ce que je suis bien aligné pour mes objectifs à court et long terme?”. Elle sert à réduire le stress et offre un guide pour la gestion de portefeuille, afin de ne pas gérer à l’aveugle.

Bonjour à tous. Aujourd’hui, nous allons expliquer la base des options, un sujet souvent intimidant.

Qu’est-ce qu’une option?

Tout d’abord, il faut mentionner que, tous comme les actions, les options se transigent à la bourse. Il y a toujours un vendeur et un acheteur avec des visions différentes qui s’entendent sur un prix. Par contre, à l’inverse des actions, les options ne sont pas émises par les sociétés et ne représentent pas une part participative dans une entreprise. Les options représentent simplement la capacité ou l'obligation d'acheter ou de vendre l’action sous-jacente. Une autre différence avec les actions est que les options ont une durée de vie limitée, ce qui signifie qu'il y a une expiration. Les options sont des instruments financiers faisant partie de la famille des produits dérivés. Pourquoi est-ce appelé un produit dérivé? Parce que le prix de l’option est en quelque sorte dérivé du prix de l’action sous-jacente. Nous passerons en revue les définitions importantes dans quelques instants.

Deux types d’options

Option d’achat

Le détendeur (acheteur) a le droit d’acheter l’action sous-jacente au prix d’exercice si le cours de l’action monte au-dessus du prix d’exercice avant ou à l’échéance. Si le détenteur de l'option exerce son droit d'acheter l'action sous-jacente, le vendeur a l'obligation de lui vendre l'action.

Ex : L’acheteur d’une option d’achat de la banque Royale a le droit d’acheter des actions de la banque Royale sous certaines conditions.

Option de vente

Le détenteur (acheteur) a le droit de vendre l’action sous-jacente au prix d’exercice si le cours de l’action descend en dessous du prix d’exercice avant ou à l’échéance. Si le détenteur de l'option exerce son droit de vendre l'action sous-jacente, le vendeur a l'obligation de lui acheter l'action.

Ex : L’acheteur d’une option de vente de la banque Royale a le droit de vendre des actions de la banque Royale sous certaines conditions.

Définitions importantes

Sous-jacent

L’actif sous-jacent à une option peut être une action, une obligation ou encore un taux de change sur deux devises. Dans cette vidéo, nous allons nous concentrer sur les actions sous-jacentes, car c’est ce que nous utilisons dans notre stratégie.

Prix d’exercice (ou prix de levée)

Prix prédéterminé auquel le vendeur de l’option sera obligé d’acheter ou de vendre l’action sous-jacente si le détenteur (l’acheteur) de l’option exerce son droit d’exercice. En d'autres termes, il s'agit du prix de transaction convenu par les deux parties.

Prime

Prix payé pour l’option par l’acheteur et prix reçu par le vendeur. L’offre et la demande sur le marché déterminent le montant de la prime.

Seuil de rentabilité (SR)

Le cours du sous-jacent auquel une stratégie sur options ne produit ni profit ni perte.

Source: Bourse de Montréal - Stratégies d’options Guide pratique

Expiration

Date à laquelle l’option vient à échéance.

Érosion de la valeur temps

Terme décrivant le fait que la valeur temps d’une option s’érode au fil du temps.

Contrat

1 contrat d’options = 100 actions

Valeur de l’exposition

C’est le montant qui est en jeu, advenant l’exercice de l’option. C’est donc le prix d’exercice multiplié par le nombre de contrat multiplié par 100.

À parité

Une option est dite à parité lorsque le prix de l’action sous-jacente est égal ou relativement près du prix d’exercice de cette option.

En jeu

Si l’option est « en jeu », cela veut donc dire que le cours de l’action sous-jacente a atteint le prix d’exercice et que l’acheteur de l’option pourrait choisir d’exercer son droit d’achat ou de vente.

  • Une option d’achat est en jeu si son prix d’exercice est inférieur au cours du sous-jacent sur le marché.
  • Une option de vente est en jeu si son prix d’exercice est supérieur au cours du sous-jacent sur le marché.

Hors-jeu

Si l’option est « hors-jeu », cela veut donc dire que le cours de l’action sous-jacente n’a pas atteint le prix d’exercice et que l’acheteur n’est pas en mesure d’exercer son droit d’achat ou de vente.

  • Une option d’achat est hors-jeu si son prix d’exercice est supérieur au cours du sous-jacent sur le marché.
  • Une option de vente est hors-jeu si son prix d’exercice est inférieur au cours du sous-jacent sur le marché.

* Plusieurs définitions proviennent du site internet de la bourse de Montréal
Bourse de Montréal - Stratégies d’options Guide pratique

Stratégies principales

1. Acheter des options d’achat

L’acheteur a une vision haussière du marché. Typiquement, l’acheteur ne détient pas l’action sous-jacente et souhaite parier sur la hausse du cours de l’action. Il paie donc une prime en espérant que le cours de l’action monte au-dessus du prix d’exercice durant la période. Si c’est le cas, il pourra acheter l’action à un prix inférieur au prix du marché et profiter de la hausse de la valeur de l’action. Si ce n’est pas le cas, sa perte sera limitée à la prime payée

Sur le graphique, la prime payée représente la différence entre la flèche et l’axe horizontal. On peut voir que l’option d’achat devient profitable lorsque la flèche franchie l’axe horizontal, soit au point de seuil de rentabilité. Donc, par exemple, si la prime était de 1$ et que le prix d’exercice était de 15$, l’acheteur de l’option d’achat commence à être rentable lorsque l’action sous-jacente monte au-delà de 16$. Si l’action n’atteint pas le prix d’exercice d’ici à l’expiration, la perte de l’investisseur est limitée à la prime payée.

Source: Bourse de Montréal - Stratégies d’options Guide pratique

2. Vendre des options d’achat

Le vendeur a une vision neutre du marché. Le vendeur détient l’action sous-jacente et souhaite générer un revenu supplémentaire en sacrifiant un potentiel de hausse à courte terme. Il reçoit donc une prime et espère que le cours de l’action demeure stable et en dessous du prix d’exercice durant la période, sans quoi il se verrait dans l’obligation de vendre l’action sous-jacente à un prix inférieur au cours du marché.

Sur le graphique, la prime reçue représente la différence entre la flèche et l’axe horizontal. On peut voir que le profit est limité à cette prime, car si le prix de l’action sous-jacente augmente au-dessus du prix d’exercice, le détenteur de l’option va exercer son droit d’achat et le vendeur sera forcé de vendre l’action au prix d’exercice. Par contre, étant donné que le vendeur de l’option détient l’action sous-jacente, il sera perdant si le cours de l’action descend puisque sa valeur en sera diminuée.

Source: Bourse de Montréal - Stratégies d’options Guide pratique

3. Acheter des options de vente

L’acheteur détient des actions et a une vision haussière à long terme mais il perçoit un risque de baisse à court terme. Afin de se protéger contre une baisse potentielle, il est prêt à payer une prime en échange du droit de vendre ses actions au prix d’exercice si le cours de l’action descendait en-dessous du prix d’exercice. L’achat d’options de vente permet donc à l’investisseur d’éviter de cristalliser un gain en capital s’il décidait de simplement vendre ses actions. De plus, ça limite le risque de « timing » de marché.

Sur le graphique, la prime payée représente la différence entre la flèche et l’axe horizontal. Si le cours de l’action sous-jacente augmente, l’investisseur la détient et a donc un profit illimité. Au contraire, si le cours de l’action descend en dessous du prix d’exercice, le détenteur de l’option a une garantie que le vendeur de l’option achètera son action au prix d’exercice. Sa perte est donc limitée à la prime payée.

Source: Bourse de Montréal - Stratégies d’options Guide pratique

4. Vendre des options de vente

Le vendeur a une vision neutre du marché ou ne prévoit qu’une légère hausse à court terme. Typiquement, le vendeur souhaite principalement générer un revenu supplémentaire mais serait prêt à acheter l’action sous-jacente à un prix inférieur au prix actuel si le cours de l'action baisse.

Sur le graphique, la prime est encore une fois représentée par la différence entre la flèche et l’axe horizontal. On peut donc voir que le profit est limité par la prime reçue. Si le cours de l’action sous-jacente diminue en dessous du prix d’exercice d’ici à l’échéance, le vendeur de l’option se voit dans l’obligation d’acheter l’action au prix d’exercice et pourrait subir la baisse subséquence, le cas échéant. Il est possible que le prix d'achat (prix d'exercice) soit supérieur au prix du marché.

Source: Bourse de Montréal - Stratégies d’options Guide pratique

C’est donc ce qui complète notre vidéo Notions de base sur les Options. Merci pour votre écoute et on espère que cela vous aura été utile!

Disclaimer

Les statistiques, les données factuelles et les autres renseignements figurant dans ce document proviennent de sources jugées fiables, mais dont l’exactitude ne peut être garantie. Ils sont fournis à des fins informatives seulement et ne doivent pas être considérés comme un conseil en investissement personnel ou une sollicitation pour acheter ou vendre des titres. Les conseillers Raymond James ne sont pas des conseillers fiscaux et nous recommandons aux clients de demander l'avis indépendant d'un conseiller professionnel sur les questions fiscales. Les opinions sont celles de l'auteur, Marc-André Turcot, et pas nécessairement celles de Conseils en placement Raymond James Ltée. toute décision d'investissement. Les investisseurs qui envisagent une stratégie d’investissement devraient consulter leur conseiller en placement pour s’assurer qu’elle est adaptée à la situation de l’investisseur et à sa tolérance au risque avant de prendre toute décision.


Nos Suggestions

Une introduction à notre stratégie de revenu

Êtes-vous à la recherche de revenu? Nous avons une stratégie clé en main à vous offrir! Objectif de rendement entre 6% et 8% annualisé et plusieurs autres avantages à découvrir.

Apprenez-en plus

Qu'est-ce que la planification financière?

La planification financière nous permet de répondre à la question “Est-ce que je suis bien aligné pour mes objectifs à court et long terme?”. Elle sert à réduire le stress et offre un guide pour la gestion de portefeuille, afin de ne pas gérer à l’aveugle.

Apprenez-en plus

Pourquoi devrais-je épargner et investir le plus tôt possible?

Si l’on veut se financer une retraite confortable, il faut faire des choix de consommation stratégiques tout au long de notre vie et commencer à investir le plus tôt possible. De moins en moins de compagnies offrent des fonds de pension à leurs employés et il ne faut pas trop se fier sur les programmes gouvernementaux car avec le niveau d’endettement des gouvernements qui ne fait qu’augmenter et avec le vieillissement de la population, on ne peut pas être certain des montants d’argent qui seront disponibles dans le futur.

Apprenez-en plus

Contactez-nous

Nous sommes là pour vous écouter, vous informer et vous aider.

Par Téléphone

  514-543-6531

Lundi au Vendredi - 9h à 17h

Par Courriel

  [email protected]

Nous vous répondrons dès que possible.

Ou bien utilisez le formulaire ci-dessous pour nous contacter

 
Demos - Gestion de Patrimoine Familial
107-65 Rue St-Paul Ouest
Montréal QC H2Y 3S5
Marc-André Turcot, CFA, F.Pl
Gestionnaire de portefeuille
Conseils en placement Raymond James Ltée

[email protected]
Téléphone: 514-543-6531